Test SUUNTO 9

La SUUNTO 9 est la dernière née de la marque finlandaise, une montre annoncée comme puissante, dotée d'une grande autonomie et d'une très bonne précision pour un target à 599€ prix public. Après plusieurs semaines de tests, voici mon retour sur cette petite dernière. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est plus que satisfaisant !

 

 

Clairement la marque cherche à mieux repositionner son haut de gamme après le lancement maladroit de la Spartan Ultra en 2016 dont les mises à jour ont tardé à venir. On retrouve donc sur cette SUUNTO 9 les codes de la Spartan Ultra avec cependant de nettes améliorations.

Un bon petit Mercantour, une Pierra Menta d'été, de la montagne, du trail et du vélo pour tester la SUUNTO 9


L'expertise de Valancell au service de SUUNTO

L'intégration d'un cardiofréquencemètre au poignet (à la différence de Garmin qui étudie et conçois ces propres oHR), SUUNTO travail en collaboration avec un des leader du marché du capteur : VALANCELL. La technologie embarquée permet d'avoir une donnée plutôt fiable même s'il existe plusieurs biais (peau foncé, serrage de la montre, pilosité, mouvement des bras influant sur le flux sanguin, cadence de la lumière, etc...)

 

Cette technologie reste intéressante pour les allures lentes, courses ultra distances ou sortie longue. En revanche pour les entraînements où l'intensité est forte et de ce fait où la fréquence cardiaque se trouve proche du max, il est préférable de porter la ceinture utilisant une captation électrique plus fiable sur ce genre d'exercice  (exemple :  fractionnés, travail de sprints, efforts courts et intenses).

 

En effet, de par la distance entre le poignet et le cœur (emplacement distal de la montre), il existe une inertie (brève mais existante), il se pose aussi le problème de l'extrasystole (contractions du myocarde très rapprochées) et du mouvement des bras davantage important sur des efforts intenses (sprint à pieds) et modifiant donc le flux sanguin (force centrifuge).

Après le FusedAlti et FusedSpeed : le FusedTrack

Il est lié directement à l'intégration d'un mode de batterie intelligente qui propose 25 / 50 ou  120 heures d'autonomie pour un point GPS toutes les 1s / 10s / 60s. L'avancée se fait au niveau de l'association de la boussole et de l'accéléromètre en soutient du poling GPS dans les modes dégradés.

 

Cette technologie est breveté Fusedtrack et viens donc dans la logiques des modes FusedSpeed (association du poling GPS et de l'accéléromètre pour une précision accrue de la vitesse instantanée) et FusedAlti (association de l'altimètre barométrique et du poling GPS pour une précision accrue de l'altitude) parfaire la précision de la montre.

Une batterie plus performante

Et c'est là la plus grande évolution à mon goût : La marque Finlandaise place la SUUNTO 9 directement en face de la Fenix 5 en terme d'autonomie (25h en mode GPS 1s) mais aussi en terme d'utilisation.

 

(Pour info la Spartan Ultra c'était 17 heures dans le mode GPS 1s). Une autonomie faite pour durer donc! Ce qui vous permettra de garder la montre au poignet et non plus accroché sur une prise électrique!

 

En utilisation cela se confirme, la montre est peu énergivore, la possibilité de switcher de mode de batterie au cours de l'exercice est un vrai plus. 

Une nouvelle application

On connaissait tous le célèbre Movescount nécessitant un peu de débrouille afin de charger les parcours, importer les séances, analyser les courbes de données, ... Aujourd'hui la SUUNTO 9 fonctionne avec la nouvelle appli mobile SUUNTO bien plus intuitive, facile d'utilisation, même si elle nécessite encore un peu d 'évolution (possibilité de créer du fractionné via l'application, traçage des parcours, création de profils d'activité...

 

Vous pourrez tout de même retrouver directement les données de vos entraînements et les analyser sur l'appli.

 

Pour ce qui est du chargement de parcours, de la création de profils, etc, il faudra automatiquement  repasser par Movescount.

En résumé sur mon premier mois de test

Après plusieurs sorties en montagne (Trail, VTT et route) et quelques semaines à mon poignet, je poste aujourd'hui mon ressenti sur cette toute nouvelle montre.

 

La SUUNTO 9 reprend la même construction que la Spartan Ultra, en un peu plus large avec un boîtier en polyamide renforcé de fibre de verre, une lunette en acier et un verre en cristal de saphir. Le bracelet en silicone change et se trouve être davantage confortable au quotidien. Dans l'utilisation et la navigation, les menus sont facilement accessibles, et bien construits. Nous pouvons naviguer avec le doigt ou bien avec les boutons, la montre est réactive et donne un réel sentiment de fiabilité. Le capteur optique est le fruit d'un travail de collaboration entre Valancell et Suunto et se trouve être bien intégré au dos de la montre.

 

Pour ce qui est de l'utilisation technique du produit :

 

  • Tout d'abord en termes de précision dans les données, nous retrouvons la fiabilité de la Spartan Ultra avec un bon coup de boost au niveau de la précision en mode dégradé (endurance et ultra) notamment grâce au FusedTrack qui fonctionne plutôt bien. Il fallait y penser ! Coupler plusieurs capteurs en soutient du poling GPS plus espacé (toutes les 10s en endurance et toutes les 60s en mode ultra) rend la montre vraiment fiable sur de l'ultra distance.
  • La montre propose au lancement de l'activité le choix du mode de batterie (performance, endurance,  ultra) avec une estimation de la capacité d'autonomie. Vous pourrez aussi très bien débuter dans un mode et changer au cours de l'activité pour un mode plus économique.
  • Les profils d'activités sont complet et peuvent aussi se personnaliser (uniquement via Movescount) à votre guise afin d'avoir les données qui vous correspondent. Le basculement d'un mode d'autonomie à un autre peut se faire automatiquement, c'est quelque chose de vraiment appréciable sur les courses longues distances où sur les longs treks à étapes... Adieu la batterie externe !
  • La navigation via un parcours préchargé (format gpx) se fait très bien. Les données sont précises, le suivi du dénivelé, de la distance effectuées sont graphiquement réussi et permettent de réellement partir à l'inconnu.
  • La connectivité se fait en Bluetooth Smart, un cadencement plus rapide que l'ANT+ et donc une rapidité et une précision dans les données en instantanné. (ceinture de FC, capteur de puissance, ...)6
  • Les données annexes comme le suivi du sommeil, le suivi calorimétrique, le compteur de pas et lla plupart des widgets aussi disponible sur la Spartan Ultra, font de cette SUUNTO 9 une montre agréable à porter toute la journée et un réel partenaire de suivi de l'activité journalière.
  • Chez SUUNTO on reste dans la performance :  pas de paiement via la technologie NFC ni de musique. On notera tout de même la possibilité de coupler le smartphone et de recevoir les notifications.

En bref SUUNTO surprend enfin avec la Suunto 9, un vrai capteur cardio au poignet, une autonomie dopée et une fiabilité des précisions en mode endurance et ultra. Une montre moins gadget et plus technique, dans le style et l'environnement, que la Fenix 5 de chez Garmin.

 

Avec une target à 599€ elle est moins chère que lors de la sortie de la Spartan Ultra et se positionne bien face à la Fenix 5.


A Lire aussi...

TEST GARMIN FENIX 5X PLUS